Facebook 2


Je rêve des jours anciens, avant les téléphones cellulaires et avant Facebook. Cela peut paraître un peu grincheux voire réactionnaire mais je me souviens des jours où enfants, nous nous réjouissions d’organiser une rencontre en groupe pour un foot, une boum ou simplement pour se voir.

Aujourd’hui, avec les sites de réseautage social comme Facebook, les enfants n’ont même pas à quitter leurs chambres pour se connecter les uns aux autres. Ou est passé le plaisir de se retrouver?

Facebook entrave paradoxalement notre capacité à nouer des relations singulières et authentiques avec l’autre.

Selon un rapport de la Fondation de Jed, les effets d’être constamment en ligne est négatif sur certains élèves des collèges. Sur 2000 étudiants interrogés par la Fondation de Jed, un tiers a déclaré avoir passé plus de 6 heures par jour en ligne. Une personne sur sept de ces élèves a également convenu que Facebook a plutôt accru son sentiment d’isolement.

Il est ironique que les technologies conçues pour connecter les gens soient finalement au service d’un retranchement aux autres.

Car ce réseau de connexion virtuelle manque de l’intimité qui vient avec la proximité physique. Sans le corps de l’autre, sans son regard, sa gestuelle, sans le timbre de sa voix, sans le contact physique (lors du salut) la rencontre, car tronquée, échoue. Nous n’imaginerions pas une séance de psychanalyse par téléphone ou internet. Nous connaissons tous des couples où l’un, retranché, surfe sur Facebook pendant que l’autre, annulé, vaque à d’autres occupations.

Pour être honnête, on ne sait si Facebook induit directement de la solitude ou si les étudiants qui sont déjà solitaires et déprimés sont plus susceptibles d’être attirés par ce site. Peu importe. La prescription est la même. Si Facebook vous prétend créer et entretenir des relations véritables et satisfaisantes avec les gens, il est temps d’éteindre votre ordinateur, de quitter votre chambre, et de vous retrouver en face-à-face avec un ‘friend’.

Si vous n’y parvenez pas, il est peut être temps d’envisager d’échanger avec un psychothérapeute qui pourra vous aider à résoudre vos difficultés interpersonnelles.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s