DSK, bouc émissaire.


Ce qui menace le plus dangereusement toute société, c’est la violence réciproque. Aussi, les rites sacrificiels commémorent à leur façon le premier lynchage d’un membre du groupe, lynchage qui a ramené l’ordre au sein de la communauté. Ces rites exutoires créent de surcroit une solidarité dans le crime.

Selon René Girard, un bouc émissaire se déploie dans un triangle mimétique, où deux individus convoitent la même chose avec la même force jusqu’à l’indifférenciation l’un avec l’autre; jusqu’au meurtre car c’est l’indifférenciation (ou la séparation des psychismes) qui créé violence (sur ce sujet : dormir avec son enfant).

Dans ce triangle mimétique, l’avoir est privilégié à l’être et c’est la frustration qui opère. Au nom de cette frustration commune, les hommes s’unissent et tuent cet animal (en le renvoyant le plus loin possible, à Azazel, ez ozel, le bouc qui quitte). Ce bouc condense la violence du groupe car il possède cette chose qui manque à tous. Dans la litanie du rite, le sacrifice du bouc émissaire est destiné à calmer la colère divine, en réalité il apaise les pulsions jalouses et agressives des hommes.

Le mythe DSK possède incontestablement une chose qui manque à nous tous : la toute puissance et le pouvoir de faire les 400 coups (cf DSK). Il se retrouve promu au titre de bouc émissaire par un mouvement d’autant plus expéditif qu’il y a une fainéantise intellectuelle et un atavisme à désigner bouc émissaire un juif riche.

Et l’on comprend le lynchage médiatique dont il a fait l’objet, en particulier lors de son incarcération, son Azazel.

Et l’on comprend le peu de cas que nous faisons de la femme de ménage, car elle n’est pas une personne, un protagoniste, pas même un acteur du mythe. Elle est un objet de jouissance du Satyre, une simple incrémentation des supposées conquêtes du pervers que nous jalousons.

Elle n’existe pas, surtout pour nous les garçons!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s